Mingle - Static (2015)



Après nous avoir laissé sur notre faim durant une longue période avec peu de sorties, l'excellent label ukrainien Kvitnu revient en force depuis quelques mois. Comme à son habitude, le label privilégie une musique électronique industrielle de qualité. En témoigne l'album de l'italien Andrea Gastadello qui sous le pseudo Mingle (littéralement Mêler) propose un Static de toute beauté. Mais contrairement à la majeure partie de la production du label conduit par l'artiste Dmytro Fedorenko, lui-même producteur de musique sous le pseudo Kotra, l'album de Gastadello fouine du côté de l'ambient urbain.

Parasites (traduction littérale du titre de l'album) est effectivement parcouru de scories qui déséquilibrent l'ensemble pour le bonheur des amateurs d'IDM. Il y a cependant dans les compositions de l'italien une extraordinaire cohérence. L'artiste construit des chapelles sonores ambitieuses, inquiétantes et envoûtantes. Les beats forment sans doute la partie la plus intéressante de l'ossature. La musique enveloppe l'auditeur dans une chape de plomb hypnotique dont on n'a pas vraiment envie de s'extraire. Même si certains samples se réfèrent à des univers urbains, il demeure en même temps quelques chose de cotonneux qui assure une certaine plénitude à l'ensemble.

La pochette de l'album est le résultat du travail remarquable de l'artiste maison Zavoloka dont on attend d'ailleurs toujours avec autant d'impatience le nouvel album. Quand à Static, inutile de dire que l'album de Mingle est chaudement recommandé aux fans du label Kvitnu...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...